venerdì, giugno 26, 2015

 

Le cardinal Barbarin inaugure l’école Saint-Irénée à Erbil


Dimanche 28 juin à 17h, sera officiellement inaugurée l’école Saint-Irénée, à Erbil, au Kurdistan irakien, par le cardinal Philippe Barbarin, en présence de Michel Récipon, président du directoire de la Fondation Raoul Follereau, et de représentants de la Fondation Saint-Irénée et de la Fondation Mérieux. Lors de cette cérémonie, les 900 futurs écoliers recevront leurs cartables garnis de fournitures scolaires. Les locaux seront bénis par le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, Mgr Petros Mouché, archevêque syriaque-catholique de Mossoul (en résidence à Erbil) et Mgr Louis-Raphaël Sako 1er, patriarche de Babylone des Chaldéens. Trois Fondations partenaires
La construction de cette école a été rendue possible grâce à la mobilisation et à la générosité des Français ainsi qu’à l’engagement de la Fondation Saint-Irénée, de la Fondation Mérieux et de la Fondation Raoul Follereau. Il s’agit du second projet mené en partenariat par ces trois fondations. Cet hiver, elles avaient financé le relogement de familles déplacées à Erbil dans un immeuble appelé Al Amal (l’espoir).
Au profit des populations déplacées
900 élèves de primaire et de secondaire seront ainsi accueillis dans 18 salles de classe à la rentrée. Depuis leur départ de Mossoul et de la plaine de Ninive en juin 2014, les minorités réfugiées, principalement chrétienne et yézidie, ont trouvé refuge dans des camps ou des immeubles d’Erbil. Les enfants y sont peu ou n’y sont pas aujourd’hui scolarisés. C’est pour remédier à ce manque, identifié lors du voyage des 6 et 7 décembre 2014 que le projet de l’école s’est imposé comme une nécessité, ainsi qu’un pari pour l’avenir de ces populations.
3ème voyage du cardinal Barbarin
Le cardinal Philippe Barbarin sera donc en Irak les 28 et 29 juin, accompagné d’une petite délégation représentant l’enseignement catholique de Lyon, la Fondation Saint-Irénée et le jumelage Lyon-Mossoul. Il profitera de l’inauguration de l’école Saint-Irénée pour aller rencontrer des réfugiés dans un camp proche d’Erbil. Il participera à une émission spéciale sur Radio Al Salam, au sujet de la situation des chrétiens d’Orient.
Il s’agit de son troisième voyage en Irak en moins d’un an (après juillet et décembre 2014).
Depuis sa rencontre à Lyon en mars 2014 avec Mgr Louis-Raphaël Sako, patriarche des Chaldéens, le cardinal Philippe Barbarin est très interpellé par le drame vécu par des milliers d’Irakiens au nom de leur foi. Il a lancé, lors de son premier voyage en juillet 2014, un jumelage entre les diocèses de Lyon et de Mossoul, pour apporter un soutien spirituel et matériel, spécialement via la Fondation Saint-Irénée.
Genèse d’un nom
Saint Irénée, dont la fête est célébrée le 28 juin – jour de l’inauguration de l’école –, est le deuxième évêque du diocèse de Lyon (177-202). Irénée venait de Smyrne en Asie Mineure (actuelle Turquie). Dans sa jeunesse, il avait été disciple de saint Polycarpe, également venu de Smyrne, qui avait été lui-même un disciple de saint Jean l’Apôtre. Premier grand théologien de l’Eglise d’Occident, ce Père de l’Eglise est un trait d’union entre les Eglises d’Orient et d’Occident.

- Don en ligne sur www.fondationsaintirenee.org et chèque à l’ordre de FSI.

This page is powered by Blogger. Isn't yours?